Épisode 21

La compréhension orale chez les enfants d'âge préscolaire

Écoutez l'orthophonie simplement sur
Apple podcastÉcouter sur GoogleÉcoutez sur Spotify

Dans cet épisode, Lorianne débute en mentionnant que les parents d’enfants d’âge préscolaire consultent rarement en orthophonie en pensant que leur enfant a des difficultés de compréhension. Pourtant, lorsque Lorianne évalue les enfants, il est fréquent qu'elle note des difficultés ou, du moins, des faiblesses sur le plan de la compréhension. Une bonne question se pose : pourquoi y a -t-il un écart entre la compréhension de l’enfant dans le bureau d'une orthophoniste et sa compréhension à la maison et dans son milieu de garde ? 

Tout simplement, c'est parce que l'orthophoniste enlève tous les repères à cet enfant. Lorianne explique que son bureau n’a rien à voir avec la routine de l'enfant. Il ne connaît ni les règles, ni les procédures, ni les jeux. Il n'a pas d’autres amis sur qui se fier s’il ne comprend pas quoi faire.  Lorianne lui pose des questions, parfois sans lui donner d’indices. Il ne peut pas se fier à ses connaissances ou à sa routine.

En gros, dans son bureau, Lorianne vérifie la compréhension hors contexte, c'est-à-dire le fait de comprendre avec seulement le sens des mots et des phrases. Par exemple, si Lorianne place cinq animaux devant un enfant et lui dit : « donne-moi le cheval et cache le lapin », l'enfant doit connaître les mots « cheval » et « lapin », ainsi que les verbes « donner » et « cacher ». Il doit ensuite comprendre le sens de la phrase, qui indique que l’action « donner » est associée au cheval, et que l’action « cacher » est associée au lapin. Il doit être attentif aux mots et les retenir.  Comprendre une consigne hors contexte est beaucoup plus exigeant que comprendre une consigne dans la routine.

Pourquoi la compréhension hors contexte est-elle importante si on l'emploie rarement au quotidien ?

C’est important pour plus tard ! Le langage se développe au fil du temps. Pour maîtriser certains concepts, certains mots interrogatifs ou certaines structures de phrases, l’enfant doit y avoir été exposé. Il doit avoir eu la chance d’affiner sa compréhension. 

Comment travailler la compréhension hors contexte ?

Travaillez la compréhension en dehors de la routine, lors de jeux ou d’activités. Évitez de toujours supporter vos paroles par des gestes. Dites la consigne une première fois seulement avec des mots, en vous assurant toujours d’avoir d’abord obtenu l’attention de l’enfant. Si l’enfant ne comprend pas, ajoutez des gestes ou faites une démonstration, tout en répétant votre question ou votre consigne. Donnez-lui la réponse au besoin, pour lui donner un modèle. 

Avoir un bon vocabulaire aide aussi grandement à comprendre. Prenez donc le temps de nommer ce qui entoure l’enfant en utilisant des mots précis. Décrivez aussi les actions et les caractéristiques des objets, des animaux et des personnes qui l'entourent. Le développement du vocabulaire, c’est l’histoire d’une vie. N’hésitez donc pas à parler beaucoup au quotidien et à répéter plusieurs fois les mêmes mots, phrases, expressions, etc.

En conclusion, Lorianne vous encourage à retenir que développer la compréhension orale est très important, puisque cela permet à l’enfant d’avoir assez d’exposition et de pratique pour bien maîtriser les mots, les concepts et les structures de phrases apprises. 

Pour soutenir votre enfant, évitez de toujours accompagner vos paroles des gestes. Faites-le au besoin seulement. Créez des occasions dans les jeux pour stimuler la compréhension de concepts, de consignes, de questions ou de mots nouveaux. Surtout, parlez beaucoup au quotidien pour exposer votre enfant aux noms des objets, mais aussi pour enrichir son vocabulaire de verbes et de mots descriptifs !

Pour suivre Lorianne sur Instagram : @lorianne_orthophoniste

Pour en savoir plus sur son programme d’accompagnement parental, cliquez ici.

---

catégorie :

No items found.
No items found.