Épisode 31

Le moment où j'ai changé ma façon d'intervenir en orthophonie

Écoutez l'orthophonie simplement sur
Apple podcastÉcouter sur GoogleÉcoutez sur Spotify

Suite à la demande de certaines personnes, Lorianne décide de nous fournir cet épisode plus personnel dans lequel elle nous parle de son parcours en tant qu'orthophoniste.

Elle commence par nous expliquer qu'elle a toujours voulu travailler en relation d'aide. Lorsque fût le temps de choisir sa carrière, elle a pensé aller en médecine, et plus tard, en psychologie.  Par contre, elle a ensuite bifurqué pour choisir plutôt l'orthophonie (à l'époque, ceci impliquait de faire un baccalauréat et une maîtrise).  C'est en 2011 qu'elle a obtenu son diplôme de l'Université de Montréal. Pour commencer, elle a travaillé deux ans dans le milieu hospitalier afin d'aider les gens qui avaient été victimes d'accidents, d'AVC, etc. Pendant ce temps, elle développait parallèlement sa clinique privée, et a finalement décidé de concentrer toute son énergie sur celle-ci.

Au début, elle était toute seule. Par contre, elle a vite vu que les demandes explosaient, au point où elle devait refuser des clients ! Ainsi, elle a décidé d'engager une étudiante à la maîtrise en orthophonie afin de faire des suivis auprès de certains clients déjà évalués. 

Au fil du temps, la demande est devenue encore plus grande, donc Lorianne a engagé de nouvelles personnes pour venir à son aide, et c'est ainsi que l'équipe de la Clinique d'orthophonie du Suroît s'est agrandie. En cours de route, Lorianne a réalisé qu'une formation pour devenir gestionnaire serait bien utile, donc elle a entrepris des séances de coaching, encore une fois dans le but de pouvoir apporter son soutien au plus grand nombre de gens possible.

L'an passé, Lorianne a eu un certain déclic. En bref, elle a rencontré une maman et sa fille de 2 ans et demi. L'enfant ne parlait pas (elle disait à peine quelques mots), et la maman était inquiète. Elle a mentionné à Lorianne que les gens de son entourage lui disaient de ne pas s'en faire, et que son médecin lui avait même recommandé d'attendre que sa fille ait 3 ans avant de consulter une orthophoniste. Toutefois, la maman a décidé de se mettre sur la liste d'attente de la Clinique d'orthophonie du Suroît, et c'est ainsi qu'elle s'est rendue dans le bureau de Lorianne, qui a pu déceler que la petite avait de grandes difficultés et que celles-ci affectaient son comportement et touchaient aussi la compréhension. Lorsque Lorianne a rencontré la maman pour remettre le rapport, elle a réalisé qu'elle avait trop de choses à lui dire, trop de trucs et d'outils à lui donner, et pas assez de temps pour le faire ! Pour ces parents qui, comme cette maman, ne prennent pas de suivi suite à l'évaluation, ou pour ceux qui sont vus, mais seulement environ une heure par semaine ou moins régulièrement, Lorianne se sentait mal. Elle aurait aimé pouvoir les aider plus à stimuler le langage de leur enfant à la maison.

C'est pourquoi, il y a environ 1 an et demi, Lorianne a lancé son programme d'accompagnement parental et sa formation aux éducatrices. Elle a aussi commencé à donner des webinaires gratuits.  Pour l'aider, elle a cherché à parfaire ses connaissances au biais de formations qui lui permettraient justement de devenir elle-même formatrice. 

Pour conclure, Lorianne nous parle de ses projets d'avenir, incluant du bénévolat pour l'Association québecoise des orthophonistes et audiologistes, de la formation aux éducatrices de garderies en milieu familial, et bien sûr, de nouvelles façons d'apporter ses services aux familles en besoin. 

catégorie :

No items found.
No items found.